Rapport Breton : 20 ans déjà 22 Avril 2013

·  Dans une interview à Challenges, Thierry Breton, PDG d’Atos, qualifie la société actuelle comme : « un monde qui finit, un autre qui naît quasiment sans limites » ; un monde où : « chacun devient à la fois créateur et consommateur d’informations » ; où « il n’y a plus la même unité de lieu, d’espace et de temps dans les carrières et les emplois » ; où « évidemment, la ligne hiérarchique héritée du taylorisme est bouleversée » …

·  Il y a juste vingt ans, le même Thierry Breton signait le premier rapport officiel français que la question du télétravail (à la demande de Charles Pasqua, ministre de l’Intérieur et de l’Aménagement du territoire)*. Il y indiquait que « le télétravail avait de riches heures devant lui » ; qu’il représentait « une véritable révolution dans nos façons de travailler » ; qu’il mettait au premier plan « la créativité … l’initiative individuelle » ; « des possibilités encore insoupçonnées » ; que « c’est le pragmatisme, l’évolution des mentalités, les situations concrètes qui, lentement, décideront des nouveaux modes d’organisation du travail ».

*Thierry Breton, Le Télétravail en France, situation actuelle, perspectives de développement et aspects juridiques, La Documentation française, 1993, 283 p.

Si les constats produits par l’auteur, et les feuilles de route qu’il trace, paraissent justes et équilibrés, on ne peut être que réservé sur l’optimisme qu’il affiche. Non que celui-ci soit injustifié, mais parce que, globalement, la société française s’est, jusqu’à présent, révélée incapable de relever les défis posés devant elle. Si les décideurs, en vingt ans, n’ont pas pu faire décoller significativement le télétravail en France, on peut être légitimement inquiet sur leurs capacités à assumer les défis de la société d’internet.


sources :
Challenges, 28/02/2013
www.challenges.fr

Tags :
Rapport Breton, Atos, Taylorisme, Aménagement du territoire, Créativité, Mentalités, Organisation du travail



image technologies
Valid XHTML 1.0 Strict