L’entreprise 2.0 28 Mai 2012

Dans un article du Cercle Les Echos, Jean-Denis Garo, de la société Aastra, bon connaisseur des innovations actuelles, dresse un portrait de l’entreprise 2.0 :

  • « L’entreprise du futur est une entreprise collaborative, qui crée de l’émulation et de l’interaction… »
  • Elle « se conçoit … de manière fondamentale via son approche managériale »
  • Les collaborateurs « … ont aujourd’hui besoin de solutions collaboratives, intégrant le chat, la gestion de présence, la vidéo, ou encore le partage de  documents »
  • « … on observe une intégration des solutions grand public dites « communautaires » (Facebook, etc.) dans la sphère professionnelle et la stratégie des entreprises »
  • « … travailler de manière plus ouverte … trouver une nouvelle valeur ajoutée au travail fourni… »
  • « Le Web 2.0 est avant tout un Nouveau Monde où les notions d’ "espace-temps" de travail sont complètement redéfinies… »
  • « Entreprise 2.0, mobilité, télétravail, réseaux sociaux, médias sociaux, organisations virtuelles et communications collaboratives : comment ces nouveaux modes de travail impactent-ils les organisations hiérarchiques traditionnelles ? »
  • « Un des facteurs-clés est lié à la maturité interne de l’entreprise »
  • « … les plus grands freins à l’usage des outils 2.0 dans l’entreprise sont dûs à des résistances culturelles aux changements »
  • « L’entreprise reste avant tout une somme d’individualités … »

On ne peut qu’approuver ces constats venant d’un professionnel impliqué dans la diffusion des technologies avancées, et qui voit très probablement les limites auto-constituées à leur pleine et entière diffusion.

On peut, en revanche, interroger ses préconisations :

  • l’auteur indique : « Il convient donc d’identifier les freins internes et essayer de les lever en mettant en place une stratégie appropriée et axée sur la communication, la formation, les outils et la gouvernance » ;
  • sans sous-estimer les effets positifs toujours possibles de telles « stratégies », on peut douter de leur efficacité : avec ce « nouveau travail », ce qui paraît être en jeu, tient précisément à ce que les stratégies des entreprises oublient les consignes concernant le travail et laissent les initiatives et la créativité des collaborateurs se développer le plus  librement possible, le fameux bottom up.

sources :
L’entreprise du futur. collaborative et confrontée à de nouveaux défis managériaux. Le Cercle Les Echos. 10/04/2012
lecercle.lesechos.fr

Tags :
Entreprise 2.0, Collaboratif, Management, Facebook, Valeur ajoutée, Web 2.0, Mobilité, Réseaux sociaux, Virtualisation, Hiérarchie, Résistances culturelles



image technologies
Valid XHTML 1.0 Strict