Non monsieur Meadows, il reste de l’espoir 16 Juillet 2012

  • A l’occasion du Sommet de Terre Rio + 20, Libération a interviewé Dennis Meadows, l’un des auteurs du fameux rapport Les limites de la croissance, publié en 1972 pour le Club de Rome.
  • A propos des évolutions intervenues durant des quarante années, le constat du chercheur américain est sans appel : « On me parle souvent de l’image d’une voiture folle qui foncerait dans un mur. Du coup, les gens me demandent si nous allons appuyer sur la pédale de frein à temps. Pour moi, nous sommes à bord d’une voiture qui s’est déjà jetée de la falaise et je pense que, dans une telle situation, les freins sont inutiles. Le déclin est inévitable ».

Le ralentissement de la croissance dans un certain nombre de pays développés, les risques écologiques peuvent effectivement alarmer.

Les raisons qui expliquent ces tendances sont sans doute à trouver dans diverses directions, et le scénario du pire n’est pas totalement le seul.

Il reste que la solution à ces problèmes n’est probablement pas dans le ralentissement de la croissance (dont les effets sociaux seraient certainement catastrophiques) mais on pourrait investiguer des pistes prometteuses, comme celle des transformations des manières de produire.

Commençons par réduire, de façon drastique, les déplacements professionnels non indispensables.


sources :
Libération 15/06/2012
www.liberation.fr

Tags :
Croissance, Ecologie, Manière de produire, Déplacements professionnels



image technologies
Valid XHTML 1.0 Strict