Fibre optique : La France en retard 05 Novembre 2012

 

  • Selon Pierre-Michel Attali, expert de l’Idate, l’équipement du territoire national en fibre optique est urgent (même si l’ADSL, aujourd’hui, parvient encore à répondre aux besoins) en grande partie à cause du développement du télétravail et du coworking, qui nécessitent des connexions rapides et fiables : « Le haut débit seul ne pourra pas suivre. Pour travailler, on fait de plus en plus appel à de la vidéo. On envoie des fichiers lourds que l’ADSL met quelques minutes à traiter, contre deux secondes avec de la fibre optique » (à quoi, il faut ajouter les autres usages familiaux, comme la télévision 3D, les jeux en ligne, les téléchargements…).
  • En Europe, la France, en termes d’équipement en fibre optique, se situe au 17e rang ; juste devant la Turquie. Opérateurs, gouvernement et collectivités locales jouent chacun leur partition, sans parvenir à l’accélération des investissements.

La situation est préoccupante : là où le besoin d‘une politique de l’offre est aujourd’hui essentielle (comme ce fut le cas en matière d’équipements téléphoniques dans les décennies 1960-70) on ne voit poindre aucune décision stratégique.

Le télétravail, manière moderne et efficace de travailler, donc élément appelé à devenir central dans les compétitions mondiales entre entreprises, peut en pâtir.


sources :
AgoraVox, 12/10/2012
www.agoravox.fr

Tags :
Fibre optique, Connectivité, Haut débit, ADSL, Vidéo, Téléchargement, Opérateur, Gouvernement, Collectivités locales



image technologies
Valid XHTML 1.0 Strict