Entreprise : Vers la porosité interne/externe 17 Décembre 2012

  • Dans le cadre du Dreamforce 2012, plusieurs spécialistes ont mis en avant ce qui leur apparaît comme l’un des enjeux majeurs de la période : la création de liens forts entre l’extérieur de l’entreprise (clients et prospects) et l’interne : les collaborateurs.
  • On doit dépasser l’une et l’autre des approches actuelles qui consistent, soit à créer un réseau social d’entreprise, soit à être présent sur les médias sociaux, alors que l’impératif est désormais de faire les deux ; et de les relier entre eux (un hub digital interne agrégeant les flux entrants et sortants).
  • Les grands comptes du numérique sont bien sûr présents sur ce nouveau marché : Linkedin (gestion de communautés de collaborateurs internes) ; Google+ (activation des relations entre collaborateurs et parties prenantes externes) ; IBM, Microsoft…

Ces évolutions se situent dans la logique des développements des usages du numérique : cette technologie générique emporte, une à une, les vieilles barrières juridiques, qui fermaient l’entreprise sur elle-même. Le collaboratif (interne, puis interne-externe) devient la norme dominante.

Dès lors, la question se pose crûment de la relation managériale entre une entreprise et ses collaborateurs : on voit bien que les vieilles règles tayloriennes  deviennent caduques devant les exigences de la production contemporaine.

Modestement, mais significativement, le recours à l’usage du télétravail peut être un chemin d’apprentissage utile pour les entreprises qui souhaiteraient intégrer ce nouveau modèle productif.


sources :
L’Atelier, 19/10/2012
www.atelier.net

Tags :
Porosité interne externe, Réseau social d'entreprise, Média sociaux, Hub digital, Linkedin, Google, Numérique, Technologies, Taylorisme, Chemin d'apprentissage, Modèle productif



image technologies
Valid XHTML 1.0 Strict